Ascension 2016 en Mayenne

DSC_0416Jeudi 5 mai : C’est sous un soleil radieux que nous nous retrouvons à Bourgtheroulde dès 9h, au café « l’Imprévu ». 32 participants sont déjà présents (Annie et Marc ont une panne, ils nous rejoindrons plus tard). L’accueil est toujours chaleureux : distribution de très jolies plaques offertes par « Rouen Expertise Automobile », merci à notre sponsor ; puis du café et des brioches nous sont proposés. Réconfortés, vers 9h30, nous reprenons la route direction Brionne mais au bout d’une heure la 1ère panne survient. La voiture de Monique et Guy conduite par Alain ne veut plus fonctionner ! Petit flottement… rapidement Jean Pierre (notre Président) arrive, intervient et une ½ heure plus tard, le convoi repart sans encombre jusqu’à Macé. DSC_0438Nous déjeunons à  «  l’île de Sées », nous apprécions tous, ce bon repas.

14h30 : Départ pour la visite du château de Médavy (XVIIIéme siècle). C’est un château de 52 pièces classé monument historique.DSC_0426 Le château privé est très bien entretenu. La visite commence par le hall, un escalier élégant, la salle à manger, un petit salon, un grand salon, une chambre : toutes ces pièces sont meublées de mobilier de qualité, d’objets décoratifs signés ; les deux dernières pièces rassemblent des atlas, des livres, des globes, une collection remarquable ! Deux tours subsistent par rapport à l’édifice original : La tour St Jean où se trouve la chapelle, la tour St Pierre transformée en habitation par le propriétaire. Nous nous promenons dans le jardin, visitons les écuries et le pigeonnier, le soleil est toujours là. Fin de la visite , départ pour Moulay lieu de notre halte. DSC_0440Un 2éme arrêt dû à une crevaison du véhicule de Marie-Claude et Jean Pierre. Peu de temps après nous repartons. Arrivée à l’hôtel « La Marjolaine », distribution des chambres, nous sommes invités à un apéritif offert par Fernande (et Christian) pour son anniversaire. Merci à eux pour cette délicate attention. Un très bon repas, une belle soirée… « elle n’est pas belle la vie ? »

Vendredi 6 mai : c’est sous un franc soleil que nous démarrons notre journée, consacrée à la visite d’un endroit que l’on pourrait nommer « Retour vers le passé ». Une bien jolie route par la campagne Mayennaise, des champs de colza et des dégradés de vert nous ravisse jusqu’à l’arrivée au Domaine de la Petite Couère ; DSC_0448domaine fondé en 1989, par un particulier amoureux de son patrimoine rural. Cet écomusée, abritant un parc animalier et un village reconstitué de 1900, va nous transporter à travers les temps. Nous commençons par une visite commentée du parc animalier à bord du petit train touristique. Plus de 400 animaux en semi liberté : des lamas, cerfs, biches, daims, ânes, chevaux, bœufs des Highlands, chèvres, watusis, émeus, etc…  et toutes sortes de volatiles occupent les 80 hectares du parc. DSC_0463Une crevaison oblige le petit train à se délester d’une partie de ses voyageurs, mais c’est dans la bonne humeur que nous arrivons vers 12h30 dans le petit village où un sympathique repas froid nous attend. C’est dans une bonne ambiance que  nous reprenons des forces afin d’effectuer la suite de notre visite : une véritable remontée dans le temps nous est offerte en nous promenant dans ce lieu… La vieille école, l’épicerie avec tous ses produits qui rappellent tant de souvenirs à une majorité d’entre nous. Les petites maisons d’habitation meublées, encore pleine de vie avec des jouets épars ; de nombreux artisans [tonnelier, bourrelier, cordonnier, sellier, etc…] avec leur ateliers et outils d’époque, la petite église… tout est là pour nous mettre des étoiles plein les yeux. Quelques maximes attribuées à des personnages célèbres, accrochées au fronton des portes attirent la curiosité des visiteurs ; en voici 2 exemples : « J’ai été marié 2 fois, 2 catastrophes : ma première femme est partie, la seconde est restée » Francis Blanche ou encore « Christophe Colomb fut le 1er socialiste : il ne savait pas où il allait, il ne savait pas où il se trouvait, et tout cela aux frais des autres » Sir Winston Churchill. DSC_0466 DSC_0470 DSC_0472 DSC_0480 DSC_0478 DSC_0490 DSC_0494 DSC_0485 Mais ce n’est pas fini ; il y a aussi d’innombrables collections dans les bâtiments qui abritent les uns, des voitures hippomobiles, des charrettes, pour d’autres, de vieux tracteurs, des voitures de collection, des voitures à pédales ou des voitures miniatures. Un autre grenier va vous dévoiler ses lessiveuses et ses premières machines à laver. Il y a vraiment de quoi contenter tout le monde et passer une excellente journée ; un vrai manège d’autrefois pour les plus petits, des jeux, des toboggans et deDSC_0499 beaux sentiers pédestres pour promeneurs. Enfin, vers 17h, nous devons reprendre la route dans nos anciennes après cette belle journée, presque estivale, passée dans ce lieu original et chargé de souvenirs. Retour dans notre « Marjolaine » ou nous passons une agréable soirée, agrémentée d’un délicieux diner.

Samedi 7 mai : 9h15 départ pour Ambrières les Vallées. Il fait beau ! nous empruntons de jolies petites routes qui nous mènent à Ambrières pour la visite du Musée des Tisserands. La visite se fait en 2 groupes compte tenu de l’exiguité des locaux. C’est un site authentique, ces 3 maisons du XVIIIème siècle sont composées d’une cave atelier en ½ sous-sol et une seule habitation au dessus. Une vidéo nous explique la production du chanvre. Il y en a 2 types : une production familiale autarcique et une production plus intense vendue à des maîtres tissiers. DSC_0508Le travail de transformation du chanvre est long : après l’arrachage début septembre, le rouissage, le séchage, le broyage (breillage selon expression locale), le teillage (pilage), le cardage, il est filé au rouet ou à la quenouille, puis il est confié aux tisserands pour faire des étoffes. Nous découvrons un métier à tisser, des accessoires, une vitrine avec des produits commercialisés aujourd’hui, des braies, un collier de cheval, une machine à tricoter du XIXème siècle. A l’étage nous pouvons voir une vitrine de produits finis à base de chanvre (sac à farine, linge de maison, chemises…) une fileuse au rouet, des coiffes, des documents (registre d’un maître tissier), la pièce d’habitation. Fin de la visite, nous partons pour Lassay les Châteaux où nous allons déjeuner.

14h30, nous allons visiter le château et le jardin, Nelly a quelques émotions, elle a perdu une boucle d’oreille… elle est retrouvée au restaurant ! Ouf !

DSC_0521 DSC_0528 DSC_0511 DSC_0517C’est un château du Moyen Age. Après le passage par une barbacane (défense en avant du pont levis), nous arrivons dans la cour d’honneur. La forteresse se compose de huit grosses tours réunies par des courtines. Les deux tours d’angles sont cylindriques, quatre autres sont en fer à cheval, le corps du logis est adossé aux tours de la porte principale. Il n’y a pas de donjon. Nous faisons une promenade dans le jardin, apercevons des moutons d’Ouessant, visite de souterrains, puis nous revenons dans la cour d’honneur. Nous montons dans une tour pour visiter la cuisine, une chambre, une salle d’arme, la salle à manger.

Nous partons à travers la campagne, par des petites routes superbes sous le soleil pour arriver à la Butte de Montaigu, environ 300 m d’altitude. Le point de vue est magnifique, il nous faut rentrer… la pluie s’annonce ! Retour à l’hôtel sous une pluie battante (de courte durée mais abondante).

 Nous nous retrouvons autour d’un verre, tous coiffés de couvre-chefs aussi originaux les uns que les autres !

A la fin du repas, nous remercions vivement nos GO (gentils organisateurs) à savoir Marie Claude et Jean Pierre pour cette très belle sortie qu’ils ont préparé avec talent. Ils nous ont remis un présent offert par « les Roches Blanches » que nous remercions chaleureusement pour leur participation.

Dimanche 8 mai : après un petit déjeuner copieux, les bagages calés dans les coffres, nous prenons le chemin du retour vers 9h30 – Au revoir la « Marjolaine », bel établissement hôtelier qui nous a proposé un accueil chaleureux et des repas raffinés –

DSC_0578Nous faisons une petite halte dans les Alpes Mancelles, dans le charmant village de Saint Céneri le Géréi. Une promenade dans les ruelles fleuries et typiques, visite de sa vieille église et de quelques atelier d’artistes ou balade le long de la Sarthe… c’est avec regret que nous devons rejoindre nos véhicules pour poursuivre notre chemin vers le restaurant. Nous profitons de ce moment pour fêter dignement l’anniversaire de Nelly Dubigny, aujourd’hui 8 mai, jour de la libération.

Après nous être bien restaurés – une fois de plus ! – nous entamons la dernière partie de notre périple, et c’est sur la place de Bourgtheroulde – notre point de départ – que nous nous séparons, au terme de ces quatre jours ensoleillés et riches en beaux souvenirs.

Encore un grand merci aux organisateurs de cette sortie et vivement l’an prochain !

Nadine & Lily

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Manifestations passées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.