10 FÉVRIER 2019 SORTIE RÉTRO MOBILE PARIS

Comme depuis de très nombreuses années, le club organise le traditionnel déplacement en car à l’occasion du salon Rétro mobile qui a lieu au Parc des Expositions de PARIS en ce Dimanche 10 Février 2019.
Pour la 44éme édition, notre car est intégralement rempli, la météo est clémente, la journée s’annonce donc sous les meilleurs auspices et à 10h30 nous entrons dans le salon prêt à nous émerveiller. Le salon est tellement grand, plus de 600 véhicules exposés sur 70000 m2, les marchands de pièces détachées et d’automobilia, les artistes automobiles…..qu’il est toujours très difficile d’en faire un compte rendu et un résumé. En voici ci après quelques sujets parmi tant d’autres :

LE GEANT DU DESERT, LE BERLIET T 100

Sans conteste c’est la grande vedette du salon de cette année. Le BERLIET T 100 c’est un colosse d’acier, 5m de haut, 5m de large, 15m de long pour un poids à vide de 50 tonnes. Il est né, il y a 61 ans, de la volonté d’une équipe motivée menée par un homme très déterminé, Paul BERLIET. Il a fallu seulement neuf mois entre le premier croquis et la présentation du T 100 au Salon de l’Auto Porte de Versailles en 1957.

Construit à seulement 4 exemplaires pour les besoins de transport de lourdes masses indivisibles, sa charge utile était de 50 tonnes. Il sera principalement utilisé dans les immensités des déserts algériens pour le transport de matériel des missions de recherche pétrolière.

Pour info le moteur est un CUMMINS V 12 de 700 chevaux à 2100t/mn – 28 litres de cylindrée pesant  2.5 tonnes. Les pneus sont des 37.5 X 33, diamètre 2.20m, largeur 1m pour un poids d’une tonne.

LES 100 ANS DE CITROEN

L’autre événement fort de ce salon c’est le centenaire de CITROËN.

CITROËN c’est 100 ans d’ingéniosité, de créativité et d’avant- gardisme. L’histoire de la marque aux chevrons, c’est celle d’un constructeur visionnaire. André CITROËN, son créateur, a révolutionné la chaîne de production automobile française en s’inspirant du modèle américain : la production en série. C’est ainsi qu’il a contribué à populariser l’automobile en France et en Europe. Aujourd’hui encore la marque reste à la pointe en matière de modernité et d’innovation technique.

CITROËN n’est pas qu’un producteur automobile, la marque est également un fabricant de rêve avec des opérations médiatiques inédites : La traversée du SAHARA, la Croisière Noire, la Croisière Jaune et enfin la Croisière Blanche. Des opérations publicitaires hors normes avec notamment l’illumination de la Tour EIFFEL avec le nom de CITROËN pendant prés de 10 ans ainsi que les fameux records du monde à MONTLHERY avec les huiles YACCO et la ROSALIE des Records entre autres.

Des modèles révolutionnaires pour l’époque : La B 10 tout acier, la TRACTION AVANT, la 2 CV, la DS, la SM et bien d’autres encore.

Logiquement l’exposition débute donc par une Type A de 1919 avec tous les modèles de la marque pour arriver à nos jours avec en marge des modèles de série des concept cars, des voitures de rallye raid, des véhicules de sport, les voitures des records….tout y est.

LES 60 ANS DE LA MINI

Autre anniversaire digne d’intérêt celui de la légendaire petite Mini qui fête ses 60 ans.

De 1959 à 2000, la Mini a été déclinée en de multiples versions y compris en pick- up, van et voiture de plage. Un alignement de 25 modèles tous plus sympathiques les uns que les autres illustrait l’extraordinaire diversité de la production.

RENAULT LES ANNÉES TURBO

La marque au losange avait basé son exposition sur le thème du turbocompresseur.

En 1979 à DIJON Jean Pierre JABOUILLE fait gagner pour la 1ére fois le moteur RENAULT TURBO en F1. Dés lors le constructeur n’aura de cesse de développer cette technologie de suralimentation à travers toute sa gamme. De la petite R 5 à la grande SAFRANE biturbo tous les modèles y compris les berlines les plus paisibles auront leur version turbo : R 9, R11, R 18, R 25, R 30, FUEGO…..

Sur le stand étaient donc exposés tous ces modèles ainsi qu’une F1 Turbo.

BEDELIA

Le plus grand rassemblement de BEDELIA au monde, pas moins de 14 exemplaires sur les 18 modèles encore existants sont présentés au public qui a ainsi l’occasion de découvrir cette voiturette hors norme conçue par Robert BOURDEAU et Henri DEVAUX.

En 1907 les 2 compères décident de construire leur propre véhicule avec les moyens du bord. L’automobile est quelque peu originale : une sorte de croisement entre un avion sans ailes et une motocyclette. L’étroit fuselage offre 2 places en tandem, le pilote est placé derrière et le passager devant. Spartiate et d’une extrême simplicité, l’engin a non seulement le mérite de rouler mais aussi curieusement celui d’attirer des clients !!! Ainsi l’engin qui n’avait aucune vocation commerciale va servir de rampe de lancement au concept du cycle car très léger, populaire et bon marché. Ainsi est né la marque BEDELIA qui, ornée d’une excellente publicité liée aux nombreux résultats sportifs, produira 3000 exemplaires de ces automobiles si caractéristiques et hautement exotiques.

LES 45 ANS DU MOTEUR PRV

Comme son nom l’indique, ce moteur 6 cylindres en V est né en 1974 du rapprochement de PEUGEOT, RENAULT et VOLVO. Pendant 24 ans celui-ci a été utilisé tant sur des véhicules de route que sur des modèles de compétition. Il a notamment équipé les PEUGEOT 504 coupé et cabriolet, les 604, RENAULT 30, VOLVO 264 et 265, également sur certaines DE LOREAN et aussi LANCIA. Puis on le retrouva aussi en version un peu plus poussé à 150 ch sur les ALPINE A 310.

Très solide, il développa jusqu’à 400 ch en version route pour les VENTURI 400 GT. En version course avec deux turbos les ingénieurs en ont même tiré jusqu’à 910 ch pour équiper la WM P88 des 24 H du Mans en 1988. C’est d’ailleurs ce moteur qui est détenteur du record de vitesse sur la ligne droite des Hunaudiéres avec 407 km/h, cocorico !!!! En version de base classique on a pu aussi le retrouver sur certains blindés PANHARD ou bien sur des avions de plaisance ROBIN.

LE MUSÉE NATIONAL DE COMPIÈGNE

Cette année le Musée National de COMPIÈGNE était présent sur 2 tableaux : Une exposition DE DION BOUTON et une mise en valeur de la LAMBORGHINI FLYING STAR II du Salon de TURIN en 1966.

Chaque année depuis 4 ans le Musée de COMPIEGNE met en valeur un constructeur automobile. Cette année l’exposition est consacrée à la marque DE DION BOUTON. Ainsi à travers cette exposition le musée nous fait revivre les balbutiements de l’automobile à la fin du XIXème siècle. Pionnier dans ce secteur, le Marquis DE DION fut un généreux donateur pour le musée. Ainsi sont exposés des modèles de 1890 ( à vapeur ), de 1899 et de 1905 ( à pétrole ).

A côté de ces ancêtres le musée met en valeur la LAMBORGHINI FLYING STAR II du salon de TURIN 1966. Il s’agit d’un concept car unique initiateur de la mode des breaks de chasse produit à un seul exemplaire et qui a été le dernier véhicule marquant sorti des ateliers du prestigieux carrossier Milanais TOURING SUPERLEGGERA.

LE MUSÉE DE BEAULIEU ET LA BRM TYPE 15 DE 1950

Le musée de BEAULIEU fidèle à sa tradition d’exposer des voitures d’exception présente pour la 1ére fois la BRM Type 15 de 1950 voiture de Grand Prix qui vient d’être intégralement restaurée : une voiture de course emblématique.

Fondée en 1940 la BRITISH RACING MOTORS avait pour ambition de construire une voiture de course de Grand Prix purement britannique. En 1950 voit le jour la BRM TYPE 15 avec un moteur de 16 cylindres à compresseur de 1500cm3 développant 600cv à 12000 t/mn. Celle-ci fut notamment pilotée par des as du volant tels Juan Manuel FANGIO, Stirling MOSS et Reg PARNELL. Elle participa ainsi au lancement de BRM pour une longue carrière dans la compétition automobile.

LE MUSÉE DES BLINDES DE SAUMUR

Fidèle à la tradition cette année encore le Musée des Blindés de SAUMUR associé à l’association UNIVEM présentait 2 modèles emblématiques de la seconde guerre mondiale : côté allemand le PANZER IV et côté des armées alliées le SHERMAN qui reste le symbole de la victoire et de la libération. Construit à 60000 exemplaires, il resta en service jusque dans les années 1970.

Egalement en démonstration dynamique à l’extérieur le musée présente le M 114 de reconnaissance  construit par Général Motors division CADILLAC dans les années 1960. Construit en aluminium ce surprenant engin de reconnaissance était parachutable et parfaitement amphibie.

EN BREF RÉTRO MOBILE C’EST ENCORE :  Rétro mobile retraçait aussi l’histoire d’une grande marque de motos françaises disparue : GNOME & RHONE dont le premier modèle a été construit il y a 100 ans.

Toujours les superbes expositions de véhicules des marchands, négociants et restaurateurs.

Le sympathique et populaire espace vente des véhicules de collection à moins de 25000 euros et le plateau de la traditionnelle vente aux enchères d’ARTCURIAL où là il faut en général rajouter quelques zéros !

La Galerie des Artistes avec toutes sortes d’œuvres et d’interprétations artistiques liées à l’automobile de collection ou de sport. Et puis que dire de cette antique 2 cv prisonnière d’une immense tapette à souris. L’appât ? Un jerrican d’essence. Cela se présentait sous forme d’un conte futuriste raconté au passé ou comment en 2085 fut attrapé la dernière automobile à moteur à essence. Image forte qui a impressionné les visiteurs et attiré l’attention des amateurs d’art contemporain.

C’est également les marchands de pièces et d’AUTOMOBILIA et bien d’autres choses encore……

                                                                                                          Dominique RAGOT

Ce contenu a été publié dans Manifestations Année 2019. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *