Sortie Rétromobile

Dimanche 7 février, comme les années précédentes le club organise un déplacement en car pour le Salon Rétromobile qui se tient au Parc des Expositions à Paris. C’est la 41è édition, notre car est presque entièrement rempli et la météo ne nous joue pas de vilains tours comme parfois on a pu en connaitre en cette époque hivernale de l’année. La journée s’annonce donc sous les meilleurs auspices et à 10h30 nous nous engouffrons dans le salon avide de curiosité.
C’est toujours très difficile de relater ce salon mais voici quelques uns des sujets d’intérêt
que j’ai pu en retenir.
ds t34 delahaye aston-martin– Chez Citroën les anciennes et les modernes se mélangent. La Méhari de 1968 côtoie la toute nouvelle e-Méhari 100% électrique qui va arriver dans les succursales en 2016.
– Chez Peugeot on a opté pour un stand présentant l’ensemble de l’histoire de la marque : De la 301 à la sublime 504 coupé en passant par la 402 roadster Darl’mat à l’aérodynamisme d’avant-garde.
etoile-filante– Renault célèbre 115 ans de compétition en exposant plusieurs véhicules sportifs :
L’Étoile Filante, la 40 cv des records, plusieurs Alpine dont la A 442 victorieuse des 24 h du Mans en 1978, la Renault 20 des Frères Marreau victorieuse du Paris-Dakar 1982, re-40la Formule 1 RE 40 d’Alain Prost.

interieur-mercedes– Les étrangers ne sont pas en reste et toutes les marques de prestige et sportives sont présentes : Mercedes – Porsche – Jaguar et bien d’autres ont fait le déplacement.
mercedes– Le magazine Youngtimers a choisi de mettre en avant l’année 1976 et expose des voitures emblématiques de l’époque : Volkswagen Golf GTI – Renault 14 – Alfa Sud Sprint – Citroën CX – Alpine A 310 V6. Elles ont fière allure les quadras !
– Également mis à l’honneur cette année, le désigner français Philippe Charbonneaux. Au début de sa carrière celui-ci a été chargé du style de la marque Delahaye avant de s’exiler aux USA chez Général Motors pour finalement revenir en France au début des années 1960 où il collabora chez Renault notamment à la naissance de la R8 et de la R16. Nous avons également pu admirer le Super Car Pathé Marconi, un fantastique camion publicitaire dessiné par Philippe Charbonneaux et construit par le carrossier Antem. Ce véhicule publicitaire unique au monde a été commandé par la marque pour faire des tournées promotionnelles. Pendant 10 ans de suite il prendra place dans la grande caravane publicitaire du Tour de France.pathe-marconi
– Autre exposition fort surprenante : Les véhicules à trains roulants rhomboïdes.
Comprenez les voitures dont les roues sont placées en losange ou en triangle. Cinq véhicules tous plus étranges les uns que les autres et au dessin parfois très futuriste pour l’époque sont offerts à nos yeux dont l’Ellipsis et la City toutes deux dessinées par Philippe Charbonneaux lui-même.
automodule– Le Musée des Teuf Teuf expose plusieurs très beaux modèles (Renault – De Dion Bouton – Brouhot – Brassier …) et qui plus est ces véhicules sont sortis de temps à autre du bâtiment pour les faire rouler en extérieur ce qui est toujours autant apprécié par les spectateurs.
– Autre musée à avoir fait le déplacement, le Musée des Blindés de Saumur qui expose un char T34 /85 soviétique monstre d’acier de 30 tonnes et un M 24 Chaffee américain beaucoup plus agile qui effectue également quelques présentations dynamiques en extérieur.
– Le Musée de Beaulieu a également traversé la Manche. Il expose 3 voitures des records : La Napier 7,7 litres de 1903 ex coupe Gordon Benett, la Darracq V8 25 litres de 1906 avec ses 197 kms/h quand même et la Fiat S 76 30 litres de cylindrée de 1911 surnommée la «Bête de Turin » tant le monstre était parait-il inconduisible avec ses 300 CV le moteur à lui seul pesant 1 tonne ! Ces 3 autos étaient également sorties périodiquement pour être mises en route. J’ai notamment assisté au galop d’essai de la Fiat : Surprenant et impressionnant avec les flammes crachées par le moteur, il faut dire qu’en guise d’échappement les tubes fixés sur le côté du moteur faisaient à peine 30 cm de long !
fiat richard-braster traction vw-bosch– Les stands des grands marchands spécialistes des véhicules historiques (Fiskens – JD Classics – Lukas Huni AG …) sont toujours également un régal pour les yeux avec leurs alignements de véhicules impeccables.
– Cette année Rétromobile occupait également un second hall plus petit où était notamment exposé la collection de véhicules anciens propriété d’une femme Julia De Baldanza. Le monde de l’auto ancien étant essentiellement masculin, cela mérite d’être signalé. D’autant plus que cette femme grande mélomane est parait-il aussi à l’aise derrière son piano qu’au volant de ses bolides.
brouhot darlmat peugeot-203 interieur-delahaye– Également dans ce second hall l’exposition de la traditionnelle vente aux enchères organisée par Artcurial qui regroupait encore cette année 130 voitures dont plusieurs Ferrari de légende : La Ferrari 365 GTB/4 Daytona de 1972 ainsi que la Ferrari Testarossa Spider de 1986 spécialement fabriquée pour Gianni Agnelli.
– Également mise en vente par Artcurial l’exceptionnelle collection Citroën d’André Trigano composée de 39 modèles phares de la célèbre marque aux chevrons en allant de la 2 CV à la DS en passant par la Rosalie et la Traction ainsi que par la Méhari et la SM notamment.
– Je terminerais par l’exposition de la Collection de l’Automobile Club de l’Ouest qui se tenait dans le passage reliant les 2 halls. J’y ai notamment remarqué la Porsche 911 GT3 RSR victorieuse de la catégorie LM GTE Am aux 24h du Mans 2013 préparée par l’écurie IMSA Performance Porsche Rouen et pilotée entre autre par le Caudebecquais Raymond Narac.
porsche-imsaLa journée s’avance, il nous faut maintenant rejoindre notre car pour le retour vers notre Pays de Caux les yeux encore tout pétillants et des images plein la tête.

Dominique RAGOT

Ce contenu a été publié dans Manifestations passées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.